Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 avril 2011 6 30 /04 /avril /2011 00:00

C'est un bar en bordure où traîne la misère,
Le tabac froid se mêle aux odeurs de graillons,
On parle football en s'enfilant des bières,
Lui, toujours un Duval qu'il commande au patron.
 
(Je ne me souviens pas de la suite
Mais je crois que ça se termine sur deux coups de rouge.)

Partager cet article

Repost 0
Published by gilonimo - dans Poésies à la con
commenter cet article

commentaires

Sidonie 21/08/2011 00:29



Et... "Tu diras à ta bourgeoise que t'as dû boire un coup pour chasser l'humidité" (Dos Passos)









Remo 01/05/2011 19:47



A un moment, le type a froid alors pour se réchauffer il reboit un coup et en regardant son verre, il suggère au patron que la nature est bien faite parce que ça le berce (alors qu'en fait ça
tangue mais le jus d'orange liophylisé c'est dégueulasse).



30/04/2011 14:02



C'était du temps où l'on pouvait fumer au café... Point de nostalgie, on est un con !



Présentation

  • : GILONIMO A AUSSI UN BLOG A LA CON
  • : Un blog à la con tout simplement. D'utilité publique.
  • Contact

Cédouktè ?

 

Il y a actuellement    personne(s)

qui se ballade(nt) comme autant

de petite(s) fourmi(s) sur ce blog à la con

Recherche

Gilocompteur

Geo Visitors Map

Articles Récents