Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 juin 2010 1 07 /06 /juin /2010 10:02

La Nature parfois se prend de fantaisies,

Oyez une de ses improbables hérésies :

Cette fois, fut le jouet de son amusement

Un enfant mâle qui n’en demandait point tant,

Elle l’agença si bien de telle façon

Que les globes oculaires du petit garçon

Furent bien plus gros par la taille que son ventre;

Aurait-il voulu les gober, pas un qui n’entre !

Nul besoin de vous faire de jolis dessins,

Ses camarades autour de lui, tel un essaim,

Tournent et distillent moqueries au rabais.

Pour faire taire ces blagues et quolibets

Aucune autre alternative que de grossir;

Point de crever des yeux qui pouvaient lui servir !

Il s’empiffra de pâtes pour forger l'embonpoint.

« Regardez ma Mère, n’y suis-je toujours point ?»

« Que nenni mon fils, même en prenant un quartier

De votre œil droit, il n’entrerait que pour moitié. »

« Donnez-moi ce ragoût et ce plat de choucroute.

M'y voilà ? » « Vous êtes loin du compte, point de doute.»

« Alors je vais manger six cent œufs mimosa ! »

Le pauvre s’enfla tant et plus qu’il explosa.

Moralité :

Dans la vie, faut pas avoir les yeux plus gros que le ventre.

Partager cet article

Repost 0
Published by Gilonimo - dans Fables-Contes
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : GILONIMO A AUSSI UN BLOG A LA CON
  • : Un blog à la con tout simplement. D'utilité publique.
  • Contact

Cédouktè ?

 

Il y a actuellement    personne(s)

qui se ballade(nt) comme autant

de petite(s) fourmi(s) sur ce blog à la con

Recherche

Gilocompteur

Geo Visitors Map

Articles Récents