Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 mars 2011 4 24 /03 /mars /2011 00:00
Le Justaleur : Petit appareil qui se fixe sous la chaussure permettant d'arriver à l'heure à ses rendez-vous.

(L'anecdote : Le Justaleur fut inventé par Gaston Rigobert et avait obtenu le Grand Prix du Jura au concours Lepine 1978. Malheureusement Gaston Rigobert, pour on ne sait qu’elle raison, est arrivé en retard à la remise du prix et c'est son second, Auguste Chamoullard qui reçu la suprême récompense pour son invention : Le Retardaleur.)
Repost 0
Published by gilonimo - dans Gilonimots
commenter cet article
21 mars 2011 1 21 /03 /mars /2011 00:00
Très touchant
Amitiés
Merci
Bien à toi
Touché.
Amitiés
Merci
Moi aussi
Merci de ton passage
Tu es génial aussi
Non
Toi
Je ne pense pas
Mais merci quand même
Toi, va te faire foutre, épargne moi tes commentaires.
Oui merci
Amitiés
Oui tu as raison
C’est exact j’écris avec le vent
Tu m’as parfaitement compris
Amitiés
Je te remercie pour tes gentils compliments
Mais je ne les mérite pas
Merci
Moi aussi je t’aime
Ça me gène tous ces compliments
Merci à toi l’ami
Toi, t’es vraiment qu'un sale con
Je ne sais pas si je suis un poète
Mais si tu le dis
Amitiés
Tu trouves sincèrement que c’est un des meilleurs poèmes que tu n’aies jamais lu ?
Oui, peut-être
Merci à toi
Je ne comprends pas pourquoi tu veux violer ma mère.
Repost 0
Published by gilonimo - dans Gilonimots
commenter cet article
20 mars 2011 7 20 /03 /mars /2011 00:00

Lorsque je me suis réveillé,
Il y avait ma femme qui pleurait à côté ;
Le première chose que j’ai pensé c’est :
Pourquoi qu’elle pleure cette conne ?
J’arrivais pas bien à tourner la tête,
Je la voyais en biais.
J’allais lui demander quand deux lascars sont entrés.
La deuxième chose que j’ai pensé c’est :
Qu’est-ce qu’ils viennent foutre là ces deux cons ?
J’ai pas eu le temps,
Ils m’ont attrapé.
Je me suis aperçu que j’avais mes habits du dimanche.
Puis, j’arrivais plus à voir à cause des rebords.
Ma femme pleurait toujours,
C’est quoi cette merde que j’ai dit.
J’ai vu la tête de ma mère qu’est venu me regarder,
Elle avait les yeux tout rouges,
Elle m’a embrassé,
Elle piquait.
Et mon père,
Sa tête elle a fait un aller-retour.
J’ai voulu me lever,
Et j’ai vu la gueule de ma femme,
Elle avait la chair du visage qui tombait mollement,
Elle était encore plus moche que d’habitude.
Elle m’a regardé longuement,
Puis elle m’a fait un clin d’œil
Et les deux lascars sont venus fermer.

cercueil-bleu.jpeg

Repost 0
Published by gilonimo - dans Gilonimots
commenter cet article
19 mars 2011 6 19 /03 /mars /2011 00:00
Jésus dit à ses disciples :
« En vérité je vous le dit, nous allons traverser le lac de Tibériade à l’aide de cette barque. »
Jean dit :
«  Mais Seigneur, notre barque ne peut contenir que douze personnes et nous sommes treize. »
« Homme de peu de foi, fit Jésus, nous allons traverser tous les treize à l’aide de cette barque.»
«  Nous allons tous périr noyé, dit Jacques le Majeur. »
Jésus sourit.
«  Mon Père va nous aider. »
Et Jésus partit dans la montagne nous laissant sur le bord du lac.
Le lendemain Jésus fut de retour.
Il tenait dans ses mains deux planches en bois.
Ils attacha une corde à la barque et se fixa les planches aux pieds.
« En vérité je vous le dit, vous allez ramer le plus rapidement possible vers l’autre rive.»
Il agrippa le bout de la corde.
Nous avons ramé aussi vigoureusement qu’il nous était possible.
Jésus glissait sur l’eau derrière nous en souriant, découvrant des dents éclatantes.
Il tenait une rose entre ses dents.
Il fit des signes de la main à de jeunes lavandières qui riaient sur le bord du lac.
Sur l’autre rive, Jésus se laissa glisser jusque sur la berge.
«  En vérité je vous le dit, j’ai bien de la chance d’avoir un Père menuisier.
Je vais appeler ça le ski nautique.
Demain, j’essaye sans les planches, rien qu’avec les pieds.
J’appellerai ça le Barefoot. »  
«  Ça ne marchera jamais fit Thomas. »
Repost 0
Published by gilonimo - dans Gilonimots
commenter cet article
16 mars 2011 3 16 /03 /mars /2011 00:00
Maintenant que j’ai mon blog
Je vais enfin pouvoir m’exprimer
Il était temps

Je vais pouvoir, moi aussi, écrire à la face du Monde

Parler de mes amis, mes amours, mes emmerdes
Sauf que j’ai pas d’ami
Sauf que j’ai pas d’amour
Sauf que j’ai pas d’emmerdes
Sauf que j’ai jamais été intéressant

Mais je dois écrire
Je dois vous raconter quelque chose
Tout le monde à quelque chose à raconter
Il y a des milliards de milliards de types qui racontent
Et bien moi aussi
Je dois le faire
Maintenant

Pour aujourd’hui
Il y a rien

Hier non plus

Si je regarde la semaine dernière et même tout le mois
Il y a rien

L’année passée, passée à rien,
Faut que je remonte à mon adolescence
Peut-être pour trouver quelque chose

Mais le problème, c’est que je m’en souviens plus

 
Il doit bien avoir un truc qui me serait arrivée dans mon enfance

Une maladie, un accident, une bonne note,

Il doit bien

Quand même

Un truc

Quelque chose 

 

Qui m’aurait marqué
Qui aurait marqué mon entourage
Le monde
Il doit bien






Putain






Il n’y a rien








Je vais aller butter mes voisins.

Repost 0
Published by gilonimo - dans Gilonimots
commenter cet article
15 mars 2011 2 15 /03 /mars /2011 00:00
J’ai pas de titre
Mettez le titre que vous voulez
Moi
Je n’en ai pas trouvé
J’ai cherché
Cherché
J’ai pas trouvé
C’est dur de trouver un titre
Un titre qui colle bien
Qui ne résume pas
Mais qui donne envie
Un titre rigolo
Avec un jeu de mot
Qui fait dire
Ô le con
Il est chouette son titre
J’ai envie d’aller lire
Ça doit être bien
Alors il y a tout le monde qui clique
A cause du titre
Qui est super bien
Et alors on a plein de lecteurs
Et même plein de commentaires
Si ça se trouve
Et on est fier
On dit
Tiens j’ai été lu par « x » personnes
(Je mets « x » parce que je n’ai pas de nombre bien précis en tête)
Mais moi, là
Non
Moi, j’ai pas de titre
Pas le moindre bout de titre
Dans un sens ça tombe bien
J’ai pas de texte non plus.
 
Repost 0
Published by gilonimo - dans Gilonimots
commenter cet article
14 mars 2011 1 14 /03 /mars /2011 00:00
Je tiens à vous présenter une nouvelle forme poétique de mon invention ; j’ai nommé, en toute modestie, le Gilonandrin.
 
Il est vrai qu’en matière poétique les progrès sont rares, nonobstant les avancées technologiques indéniables dans le monde, nous en sommes en matière de poésie encore au moyen âge, quoiqu’on en dise, il était donc grand temps qu’un grand vent frais souffle sur cet art, lui donnant par là même un coup de peinture du plus bel effet.
En quoi consiste le gilonandrin ? me demandez-vous impatient ;
et bien je vais vous répondre car je suis comme ça.
 
Et d’une, Le Gilonandrin est une forme poétique tout à fait particulière en cela qu’elle n’est pas composée de vers à proprement parlé, comme dans la poésie courante, mais de limaces,
limaces, qui se décomposent elles-mêmes, non pas en pied, comme dans de la poésie de moindre facture,mais en doigt de pied – le doigt de pied est égale à 1/5 de pied d’une poésie ordinaire.
 
Voilà donc les bases posées comme il se doigt, vous aurez saisi la note humoriste que je viens de glisser habilement ; mais en quoi cela diffère d’une poésie classique sinon que le nom de ces composants sont différents ? m’interrogez vous malicieusement dans le but évident de me piéger.
 
Loin s’en faut, comme vous n’êtes pas sans l’ignorer, car si vous lisez ces lignes vous êtes un minimum érudit, dans une poésie classique ordinaire digne de ce nom pour sa part chaque fin de phrase doit se terminer par un son identique à la précédente, c’est ce qu’on appelle à juste titre des rimes, rimes qui peuvent être croisées, décroisées, entrecroisées, sautées – pour les plus salopes- et j’en oublie car là n’est pas l’essentiel, vous en conviendrez aisément, et je ne vous parle pas des rimes féminines et masculines, sinon on va y passer la nuit et ce n’est pas le but.
 
Pour les experts, en plus du son qui sera ressemblant, vous aurez une orthographe similaire.
Mais que nenni pour le Gilonandrin, que nenni vous dis-je.
Oui , point n’en faut pour le Gilonandrin , c’est tout le contraire, la terminaison se doit d’être absolument différente, bon ça d’accord, mais aucune des lettres utilisées précédemment ne doivent être reprises et même que,
Oui, même que, il faut impérativement que le mot ait le même nombre de lettre et que chaque lettre soit la précédente ou la suivante dans l’ordre alphabétique de l’alphabet,
Par exemple et pour faire simple, pour le « a » ce sera le « z » ou le «b ».
Pour les voyelles, naturellement, sont accepté, dans notre immense mansuétude, la voyelle placée avant ou après dans l’ordre a- e- i- o- u.
Cela s’appelle la soni, pourquoi « soni » m’interrogez-vous incrédule ?
Relisez les règles de base du Gilonandrin et réfléchissez deux secondes ; j’en laisse trois pour les plus abrutis.
 
Je pense avoir été suffisamment clair, mais vous aurez noté, si vous avez un carnet, la complexité de l’affaire.
Je n’ai en effet, à ce jour, jamais réussi à composer un Gilonandrin.
 

J’ai oublié le : Et de deux.

Repost 0
Published by gilonimo - dans Gilonimots
commenter cet article
10 mars 2011 4 10 /03 /mars /2011 00:00

Avant, il y avait de la bonne neige qui foutait pas la crève,
Avant, il pleuvait pas tout le temps, sauf en Bretagne,
Avant, il faisait pas si chaud comme dans un four avec les vieux qui tombent comme des mouches,
Avant, on respectait les vieux,
Avant, il y avait moins de pauvres,
Avant, les clochards étaient sympas,
Avant, il n’y avait pas de chômeur ou c’était des gens qui voulaient vraiment rien foutre,
Avant, le nom des maladies étaient plus simples,
Avant, personne t’empêchait de fumer,
Avant, personne t’empêchait de boire,
Avant, on pouvait niquer sans capote et si t’attrapait la chtouille ça faisait rigoler,
Avant, la viande étaient pas folle,
Avant, les légumes étaient des vrais légumes,
Avant, l’eau était pur, on pouvait de baigner dans la Seine sans attraper le ténia,
Avant, l’effet de serre on savait pas ce que c’était,
Avant, il y avait pas de trou dans la couche d’ozone,
Avant, la couche d’ozone on savait pas ce que c’était,
Avant, on pensait qu’en l’an 2010 on aurait tous des voitures qui volent et qu’on irait en vacances sur Mars,
Avant, on savait pas ce qu’il se passait à l’autre bout du monde,
Avant, on savait pas qu’on était manipulé,
Avant, les hommes politiques étaient des vrais enculés qui ne faisaient pas semblant de ne pas en être,
Avant, les guerres ressemblaient à quelque chose,
Avant, il y avait des baïonnettes, des bazookas, du gaz moutarde et le colonel du même nom,
Avant, les méchants c’étaient les Allemands et les gentils c’était nous,
Avant, l’équipe de France c’était Kopa, Piantoni, Ujlaki, Cisowski, Di Lorto,
Avant, l’équipe de France c’était autre chose,
Avant, les hommes pouvaient pas se marier entre eux et faire des enfants,
Avant, les églises étaient pleines,
Avant, les curés c’étaient pas tous des pédophiles, en tout cas on ne le savait pas,
Avant, les tueurs en séries faisaient rêver,
Avant, on s’écrivait des lettres,
Avant, la poésie avait de la gueule,
Avant, les films c’étaient des classiques,
Avant, les chanteurs savaient chanter sans micro,
Avant, la star’ac s’appelait des radios crochets,
Avant, les vedettes c’étaient des stars,
Avant, c’était extraordinaire de jouer au tennis avec deux traits sur sa télé,
Avant, c’était dur mais on s’en sortait,
Avant, on mettait du vin dans sa soupe,
Avant, on riait plus,
Avant, le nucléaire c’était l’avenir,
Avant, j’étais moins gros,
Avant, j’étais quand même un peu moins con,

Avant, on disait toujours qu’avant c’était pas pire.

Repost 0
Published by gilonimo - dans Gilonimots
commenter cet article
9 mars 2011 3 09 /03 /mars /2011 00:00
 
Il y avait une fois, dans le pays des fées, une fée qui était froide comme de la glace…
C’est nul comme histoire.
Attends, c’est pas fini…
C’est nul, les histoires de fées, c’est pour les mômes.
Et tu as quel âge, toi ?
Quatre ans trois quart.
Effectivement.
Bon, et alors ta fée ?
Oui, donc au pays des fées, il existe quatre fées qui sont chargées des saisons,
La fée de printemps, la fée d’été, la fée d’automne et la fée d’hiver.
C’est trop nul le jeux de mot.
Quoi ?
Ben oui, ta fée d’hiver elle va mourir écraser comme un chien dans le journal.
Oh je t’en prie, qui c’est qui raconte ?
C’est toi, mais c’est nul.
Tu sais, moi à ton âge je regardais Kiri le clown à la télévision.
T’en fait un beau.
Ou Colargol.
Vas mourir.
Où tu vas ?
Je vais regarder « Mon fils est une Drag Queen » avec Delarue à la télé.
Reviens, justement dans mon histoire il y a la fée Eric.
Vas mourir je te dis.
Petit con.
Repost 0
Published by gilonimo - dans Fables-Contes
commenter cet article
4 mars 2011 5 04 /03 /mars /2011 00:00

Il faut être prêt à toutes les bassesses. 

N’avoir aucun amour propre.

Et pourtant, pouvoir se regarder fièrement tous les matins dans la glace tel un Inuit, ce qui ne manque pas d’être inouï comme son nom l’indique.

Déjà, Règle numéro 1, ne pas écrire un texte ou une poésie tout de suite.

Attendre un peu avant de balancer la purée.

Règle numéro 2, ne pas se présenter tout de suite non plus, il faut être mystérieux.

C’est important le côté mystérieux.

Attention, faut pas attendre trop longtemps non plus sinon vous allez vous faire engueuler comme quoi vous êtes un malpoli.

Règle numéro 3, qui en fait est la règle numéro 1 puisque c’est par elle qu’il faut commencer, donc par la force des choses la règle numéro 1 devient la règle numéro 2 et la 2 la 3.

Donc, règle numéro 1 disais-je avant de m’interrompre moi-même, Il faut commencer par aller mettre des commentaires dithyrambiques  sur les textes et les poésies de merde que vous ne manquerez pas de trouver sur le forum sans avoir à chercher beaucoup.

Dire que vous aimez beaucoup, que vous n’avez jamais rien lu d’aussi beau, que ça vous a mis des frissons partout et surtout là.

Pratiquement instantanément, un courant de grande sympathie convergera vers votre personne tel un banc de sardines, ou même tel le Gulfstream comme autre exemple.

Les remerciements afflueront au-delà du raisonnable.

Offusquez-vous Grands Dieux, votre commentaire n’appelle aucun remerciement répliquez-vous, car il est sincère au-delà du raisonnable.

(Vous comprenez maintenant le coup du regard dans la glace tel l’Inuit sur la banquise.

Car il faut avoir un sacré culot pour être aussi peu regardant sur son amour propre.)

Bon, maintenant vous pouvez aller vous présenter, mais pas trop.

(N’oubliez jamais le côté mystérieux.)

Il y a toujours un endroit où les nouveaux doivent se présenter.
Laisser habilement entendre que vous êtes beau, c’est plus facile pour se faire des amis quand on est beau, ne dites surtout pas que vous avez pleins de boutons sur la gueule et une tête de fouine, ou de hareng comme autre exemple.

Ah oui, j’ai oublié de vous parler de l’avatar, il est important d’avoir un avatar, un avatar c’est un truc qui est sensé vous représenter, une image, un dessin, une connerie quoi.

Prendre un avatar sympathique, si possible original (pas facile), romantique c’est bien.

Attention, L’avatar doit vous représenter dans la tête des gens du forum, si votre avatar est moche, ils auront tendance à penser que vous êtes moche, si par exemple vous prenez un avatar représentant, je ne sais pas, au hasard George Clooney, et bien les gens ils penseront que vous ressemblez à George Clooney,  et c’est plus facile pour se faire des amis et avoir un bon café.

Laissez planer le doute aussi quant à votre sexualité, ce n’est pas la peine de se mettre les homosexuels à dos, bien que c’est ce qu’ils recherchent en général.

On est là pour se faire des amis, ne l’oublions pas.

Dans votre présentation, dites bien que vous adorez écrire mais surtout lire et découvrir des auteurs méconnus et c’est bien dommage, n’oubliez pas que vos futurs amis sont des auteurs méconnus et c’est bien dommage.

Alors, les gens viendront vous souhaiter le bienvenue.
N'oubliez pas de répondre merci à tout le monde.
Quand on est nouveau, c'est bien que tous les anciens vous souhaitent la bienvenue avec un petit mot gentil. Il faut au moins une bonne vingtaine de réponses à votre message (hors vos remerciements) pour considérer qu'on est bien accueilli, plus, c'est qu'on se fout de votre gueule.
Bon, maintenant que tout ça c'est fait, vous pouvez aller mettre un texte ou une jolie poésie.

Vous verrez, tous les amis que vous avez, c’est  « les » à qui vous avez mis un commentaire élogieux qui vont rappliquer tels des moucherons sur le verre dépoli d’une lanterne un soir d’orage ou tels des verres à soi quand on est alcoolique comme moi.

Voilà, continuez comme ça, et vos amis seront toujours là pour vous dire que vous écrivez bien. *

Demain, je vous dirais comment se faire des amies sur les forums d’échangistes.


* Ah oui aussi, il faut pas mettre son vrai nom mais un pseudonyme, le but c'est pas qu'on vous retrouve, comme pseudonyme vous pouvez inventer un nom, ou si vous n'avez pas d'idée, vous pouvez utiliser Gilonimo ou Patmos, mais il faut avoir beaucoup d'humour et payer un droit d'utilisation qui est quand même assez élevé.
(Me contacter pour les modalités.)

Repost 0
Published by Gilonimo - dans Gilonimots
commenter cet article

Présentation

  • : GILONIMO A AUSSI UN BLOG A LA CON
  • : Un blog à la con tout simplement. D'utilité publique.
  • Contact

Cédouktè ?

 

Il y a actuellement    personne(s)

qui se ballade(nt) comme autant

de petite(s) fourmi(s) sur ce blog à la con

Recherche

Gilocompteur

Geo Visitors Map

Articles Récents